Nicole Harbonnier / Expliciter l’expérience du contact improvisation

Intervention RICI – vendredi 17 juillet –Nicole Harbonnier

L’entretien d’explicitation (ede)

L’entretien d’explicitation est une technique, crée par le psychologue Pierre Vermersch (http://www.entretienavecpierre.fr/presentation/) à partir de la théorie de la conscience et de l’attention d’Husserl, le fondateur de la phénoménologie, afin d’accompagner une activité d’introspection portant sur une expérience vécue par un sujet. Il a d’ailleurs qualifié son approche de psycho phénoménologique, c’est-à-dire la part qui documente la cognition du point de vue en première personne (ce qui m’apparait…). C’est une technique qui est née dans le champ de l’analyse de l’activité professionnelle et qui est surtout utilisée dans les domaines de la formation et de la recherche.

Personnellement, j’utilise cette technique d’entretien dans mes activités de recherche et je m’en inspire pour mon enseignement, notamment quand j’accompagne des retours réflexifs, un peu comme une pédagogie phénoménologique.

[Temps de centration]

[Introspection actuelle] 

Corps : observer corporellement ce qui est présent pour vous en ce moment

Cœur : observer les émotions qui sont présentes pour vous en ce moment

Tête : observer les pensées qui sont présentes pour vous en ce moment

Les mots qui accompagnent l’explicitation

[Créer les conditions favorables]

Je vous propose de prendre le temps de laisser revenir un moment ou vous dansez;

Un moment agréable pour lequel vous êtes intéressés à en savoir un peu plus sur ce qui s’est effectivement passé dans ce moment;

Sans faire d’effort, laisser émerger un moment qui va spontanément arriver à votre conscience et quand vous êtes prêts, vous me faites un signe…

[Contacter un vécu]

Vous êtes la seule personne à avoir vécu ce moment, c’est donc votre point de vue en première personne (ce qui m’apparait…)

Ce vécu est nécessairement singulier, unique, vous ne l’avez vécu qu’une seule fois

Ce vécu s’inscrit dans le temps et dans un contexte. Si cela vous revient, sans faire d’effort, vous pouvez passer à travers les questions suivantes. Si cela ne vous revient pas, ne vous y arrêtez pas :

  • C’était quand? En quelle année? À quel moment de l’année? À quel moment de la journée?

  • C’était où? Dans quel lieu? Comment est ce lieu?

  • Dans quelles circonstances? Un cours? Une performance? Une jam? Un autre type d’évènement?

  • Dans ce moment que vous avez vécu, y-a-t-il d’autres personnes impliquées dans ce même moment? Où sont-elles par rapport à vous?

  • Comment étiez habillé lors de ce moment?

Ça y est, vous êtes présents à ce moment? Vous êtes en état d’évocation, c’est à dire un quasi revivre d’un moment vécu dans le passé.

Il y a une différence entre rappel et évocation :

Là ou « …le rappel, est volontaire, est fait à partir d’un effort, porte sur un contenu le plus souvent abstrait (par exemple des connaissances apprises) ; l’évocation, est involontaire, sans effort, concrète (porte un vécu qui s’est effectivement passé), émotionnelle, basée sur le revécu. »

Vous êtes en état d’évocation, vous pouvez maintenant accueillir ce qui va advenir, sans savoir d’avance ce qui va se donner

« Tout vécu fait l’objet en permanence d’une mémorisation passive, bien au-delà de ce que le sujet croit savoir qu’il a mémorisé ou qu’il croit pouvoir se souvenir. » (Vermersch, 2015b, p. 38)

Chaque moment du vécu s’accompagne d’une trace, d’une conservation passive qui perdure, et je retiens ce qui a eu un effet sur moi…

[Élucider par la fragmentation de l’action]

Maintenant que vous êtes en état d’évocation de ce moment agréable où vous dansez, je vous propose de laisser revenir…

  • Par quoi commence ce moment?

  • Qu’est-ce qu’il se passe au début de ce moment?

  • Quelles sont les différentes étapes de ce moment?

  • Comment finit ce moment?

« Tout vécu est inscrit dans le temps, par sa durée, par le mouvement asymétrique et irréversible vers l’avenir, par son organisation en étapes successives. » (Vermersch, 2015b, p. 40)

Maintenant que vous avez fragmenté les actions de votre moment dans le temps, y-a-t-il un moment du moment qui ressort avec un peu plus de présence?

De ce moment qui ressort un peu plus, qu’est-ce qui est présent?

Un état? Une image? Une action? Une sensation? Une émotion? Un mouvement? Une danse?

Tous ces éléments qui me reviennent peuvent constituer des entrées à partir desquelles le passé peut se redonner à moi. Ce passé devient une ressource. Est-ce que je pourrais mobiliser cette ressource chaque fois que je cherche une réponse créative?

[Extraits d’entretiens]

État?

j’ai vu un état de corps, c’est un état de disponibilité, tout est possible

c’est comme dans un rêve

ce duo était dynamique avec une forme de complicité, une façon de jouer

je suis dans un état de suspension, d’attente de consentement

Image?

j’ai eu l’image d’un chat

Je suis derrière elle et j’ai conscience de l’espace arrière… c’est comme une sorte de coussin d’air avec des choses à l’intérieur un peu plus lourdes

d’un coup j’ai eu l’impression comme si ma tête sortait de l’eau, un télescope qui s’oriente

J’entends le mot « attraper », c’est très engageant physiquement ce mot « attrapez », cela me renvoie à quelque chose de jaillissant

Action?

j’étais debout, je me suis mis doucement à 4 pattes… je me suis rapprochée beaucoup, sans toucher et j’attends de voir

très activement, la première chose, c’est de vraiment tourner la tête à droite… de façon assez volontaire, presque une réponse au fait d’attraper

Sensation?

je sens la forme des os, avec beaucoup de chair autour, je me sentais sur un appui vivant mais stable

En fait c’était comme un appui renversé, … j’étais à la fois dans l’air, suspendue et montant, et l’appui d’un autre corps qui est en train de donner l’illusion qu’il entre dans la chair,… que l’appui est renversé par rapport à la direction gravitaire, il est vers le haut

d’un seul coup je peux voir le plafond puis le sol, c’était assez étonnant… je vois plein d’espaces…

l’avant du corps, il est un peu contact mais il n’est pas en poids

Émotion?

je sentais une direction circulaire, je pense que j’ai eu un peu peur quand même…

et maintenant quand j’y pense, très curieux, peut-être le plaisir d’être sur un support,… sentir un appui très présent…

peut-être entre peur et soulagement et en même temps du plaisir…

alors beaucoup de plaisir, une forme de lâcher-prise dans la détente, … quelque chose de très élastique,

Pensées?

J’ai un désir d’accès à la matière humaine de l’autre

j’ai fortement ce souvenir de cette l’intention d’aller vers le mur, il y a l’envie d’entrer en contact avec l’environnement…

je résiste un petit peu à cette première impulsion… Dans ma tête, ce qui est présent à ce moment-là, c’est que je choisis de ne pas m’épancher là-dedans

Références bibliographiques

Entretien d’explicitation. (2013, janvier 21). Wikipédia, l’encyclopédie libre. https://fr.wikipedia.org/wiki/Entretien_d%27explicitation

Groupe de recherche sur l’explicitation http://www.grex2.com/

Vermersch, P. (2000). L’entretien d’explicitation (3 ed.). Issy-les-Moulineaux: ESF.

Vermersch, P. (2012). Explicitation et phénoménologie. Paris: Presses Universitaires de France.

Vermersch, P. (2015a). L’entretien d’explicitation et la mémoire (1). Expliciter, 106, 38-43. https://www.academia.edu/11367673/Lentretien_dexplicitation_et_la_m%C3%A9moire._Originalit%C3%A9_du_rapport_%C3%A0_la_rem%C3%A9moration

Vermersch, P. (2015b). L’entretien d’explicitation et la mémoire (2). Expliciter, 107, 37-51.

https://www.academia.edu/13211818/Lentretien_dexplicitation_et_la_m%C3%A9moire_2_Coh%C3%A9rence_entre_th%C3%A9orie_et_pratique_de_l%C3%A9vocation_du_v%C3%A9cu

Vermersch, P. (2015). La structure universelle de tous les vécus, base d’orientation dans la pratique de l’entretien d’explicitation. http://www.entretienavecpierre.fr/2015/07/la-structure-universelle-de-tous-les-vecus/

Beaucoup d’autres articles de Vermersch, et notamment les versions anglaises de plusieurs d’entre eux sont accessibles sur le site Academia https://cnrs-gif.academia.edu/PierreVermersch

Vidéos

Vermersch, P. (Producer). (2013a). Comment est né l’entretien d’explicitation. Éducation. https://www.youtube.com/watch?v=ISQKNR7lJgI&feature=youtu.be

Vermersch, P. (Producer). (2013b). Les applications de l’entretien d’explicitation. Éducation. https://www.youtube.com/watch?v=aYpC9s57mFQ

Vermersch, P. (Producer). (2013c). Originalité de l’entretien d’explicitation. Éducation. https://www.youtube.com/watch?v=6of0WwKx73I

Vermersch, P. (Producer). (2013d). Savoir questionner pour s’informer de la subjectivité. éducation. https://www.youtube.com/watch?v=0m3P55_4xII

Vermersch, P. (Producer). (2014). Entretien d’explicitation et psychothérapie. Éducation. https://www.youtube.com/watch?v=iPeetLuHTNo

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s